Histoire et géographie de Lima


Trouvez votre hébergement!

Des questions?https://lima.costasur.com/fr/index.html

Des questions?

Nous avons le guide le plus complet de votre destination, donc, si vous cherchez des informations, vous avez trouvé la meilleure source ...

Votre billet onlinehttps://lima.costasur.com/fr/horaire-autobus-lima.html

Votre billet online

NO HAY RESULTADOS
NO HAY RESULTADOS

Tous sont des avantageshttps://lima.costasur.com/fr/location-voitures.html

Tous sont des avantages

Briser les mythes : louer une voiture n’est pas cher. Découvrez le bon marché que vous pouvez aller à déplacer comme vous le souhaitez pendant vos vacances avec Costasur.

Louer

Plus vite encore!http://trenes.rumbo.es/msr/route/searching.do

Plus vite encore!

NO HAY RESULTADOS
NO HAY RESULTADOS

Consultez votre offrehttp://vuelos.rumbo.es/vg1/searching.do

Consultez votre offre

NO HAY RESULTADOS
NO HAY RESULTADOS

Parkinghttps://lima.costasur.com/fr/parking-airport.html

Parking

Vous voulez laissez votre voiture à l'aéroport?. Costasur vous offre le meilleur prix du marché, à des prix imbattables.

Recherche de parking

Ferryhttps://lima.costasur.com/fr/ferrys-lima.html

Ferry

Vous cherchez Ferry? Il y a des centaines de destinations que vous pouvez atteindre par mer, nous les avons tous.

Voyager avec le ferry

https://lima.costasur.com/fr/les-activites-de-loisirs-lima.html

Nous proposons des options pour éviter l'ennui, utilisez notre outil de recherche et faites quelque chose de différent de vos vacances!

Chercher des activités

Cette section sur la géographie et l’histoire de Lima vous aidera à mieux comprendre la culture sud-américaine et les faits historiques ayant marqué le pays avant la découverte du nouveau monde par Christophe Colomb puis le processus de création de la nation péruvienne.

GEOGRAPHIE

Lima se trouve sur la désertique côte centrale du Pérou et est principalement baignée par le fleuve Rimac. Avec le développement de ces dernières années, elle comprend désormais les vallées des fleuves Chillón au nord et Lurín au sud.
Ces deux vallées appartiennent à la dénommée « Cuenca del Pacifico » sur les flancs du versant occidental de la Cordillère des Andes. Toute la ville est côtière.
La Plaza Mayor se trouve à une altitude de 161 mètres au dessus du niveau de la mer et les districts de l’est ne dépassent pas les 1000 mètres au dessus du niveau de la mer.

La province de Lima s’étend bien au de la de la métropole. Les districts du sud sont des stations thermales aux plages désertiques très fréquentées en période estivale.
L’est est quant à lui caractéristique pour ses champs verts, ses maisons de campagne et restaurants champêtres de luxe.
Les autoroutes qui pénètrent la Cordillère des Andes traverse des passages de haute montagne. Les plus connus sont ceux de Ticlio et Abra de Anticona, chemin obligatoire pour rejoindre les vallées de la sierra centrale et la haute selva centrale.

En 8 heures de route sur la “Carretera Central” ou PE-22, vous pourrez traverser toute la cordillère des Andes et rejoindre la selva centrale et ses forêts pluvieuses de montagne.



HISTOIRE

Au printemps de l’année 1534, Francisco Pizarro partait en expédition à la recherche d’un lieu de la côte péruvienne où fonder la ville qui serait, par la suite, la Ciudad de los Reyes.
Avec une équipe d’experts de l’époque, il choisit le meilleur endroit pour fonder une nouvelle ville qui rassemblait toutes les conditions et respectait les lois sur la création de ville de l’époque.
En Janvier 1535, ils décidèrent que l’emplacement de Lima était le plus adéquat. C’est ainsi que le 18 Janvier 1535, le conquistador Francisco Pizarro fonda la nouvelle ville au nom de l’Empereur Charles V et de sa mère la Reine 1ère de Castille.
Sur le blason actuel de la ville, vous pourrez observer les lettres I et K, qui font référence à ces rois.

Certaines théories racontent que Pizarro baptisa Lima "Ciudad de los Reyes" (cité des rois) par dévotion et en hommage aux Rois Mages du fait qu’il crée la ville quelques jours après l’Epiphanie et d’autres pensent tout simplement que c’est en honneur aux rois d’Espagne.
Petit à petit, le nom de Cité des Rois commence à être de moins en moins utilisé et la ville est de plus en plus appelée Lima, qui provient de Limaq, nom qu’utilisaient les précolombiens pour dénommer la zone qui était à l’époque gouvernée par le chef indien Taurichusco avant la conquête.

La création de Lima ne fut malheureusement pas pacifique. La population Inca de la région résista lors d’affrontements contre les espagnols. Il n’existait aucune preuve de ces faits jusqu’à la découverte, en 2008, d’une zone archéologique à Puruchuco comprenant 475 sépultures.
Ces corps n’étaient pas enveloppés dans des ballot, comme il était de coutume pendant la dernière étape de l’ère Inca, mais dans de simples tissus attachés comme s’il ne s’agissait que de vulgaires affaires.
À l’étonnement des archéologues, les os présentaient des blessures sévères n’ayant pas pu être provoquées par des armes rudimentaires précolombiennes. Ils en ont conclu que ces personnes étaient mortes suite aux affrontements contre les conquistadors.
Les analyses réalisées déterminèrent que les hommes, dont l’âge variait entre 18 et 22 ans, moururent vers l’an 1536, année à laquelle Manco Inca Yupanqui se rebella contre Francisco Pizarro en organisant des révoltes dans les colonies de Lima et Cusco.

À l’époque du Vice Royaume, Lima se développe comme un important centre pour les colonies du continent sud-américain, ce qui explique sa culture bigarrée et les styles architectoniques divers et variés de ses mansions, balcons, églises, vêtements traditionnels, musique, gastronomie et coutumes.

Face à la menace croissante des attaques de pirates et corsaires, au XVIIe siècle, les autorités locales décidèrent de construire la grande muraille de Lima.
De nos jours, il n’en reste que quelques vestiges : un dans le centre historique appelé le “Parque de la Muralla” et un autre à quelques minutes, connu comme le “Baluarte de Santa Lucía”.

Tout au long de son histoire, Lima a été frappée par de nombreux tremblements de terre ce qui explique pourquoi la ville a du constamment renouveler son architecture. Tout cela généra également de nouvelles traditions et histoires mystiques.
La légende raconte que vers la moitié du XVIIe siècle, un esclave africain peignit une image du Christ crucifié sur un mur en pisé, à l’intérieur du dépotoir de Pachacamilla, une zone où les angolais vivaient dans la pauvreté absolue.
Le 13 Novembre 1655, Lima et Callao furent frappées d’un terrible tremblement de terre qui détruisit églises et mansions et fit des milliers de morts et de victimes. Tous les murs de la confrérie furent détruits à l’exception du mur en pisé où se trouvait la peinture de Jésus. Celle-ci a été conservée intacte, sans aucune fissure. Fait inexplicable qui provoqua l’étonnement des esclaves et par la suite de toue la ville, qui se ruait pour venir voir le miracle.
L’adoration n’était pas partagée par tous au début et ceux qui osaient effacer l’image souffraient de tremblements et frissons.
Ce n’est qu’en 1671 que les autorités ecclésiastiques officialisent le site et font construire une première chapelle pour protéger la peinture murale, dont une réplique est exposée tous les ans au mois d’octobre lors d’une procession depuis 1687.
Actuellement, cette peinture est l’autel du Monastère de las Nazarenas, connu comme le Sanctuaire du Señor de los Milagros. Il reçoit tous les ans la visite de milliers de dévots du Seigneur des Miracles qui, poussés par la foi, viennent admirer l’image originale que l’esclave africain peignit il y a plus de 360 ans et qui a été conservée intacte jusqu’au jour d’aujourd’hui.

L’autre personnage emblématique de l’époque du Vice Royaume est Micaela Villegas, la Pirricholi, plus connue sous le nom de la Perricholi. C’est une actrice réputée et une entrepreneuse pionnière dans le monde du théâtre au Pérou.
Pendant sa jeunesse, elle eut une romance avec le Vice Roi Don Manuel Amat y Juniet, alors sexagénaire. Cette relation scandalisa la société du XVIIIe siècle car Amat en fit sa maîtresse sans jamais la cacher et la convertit en point de mire de la vie sociale à Lima.

Lima fut déclarée capitale de la toute nouvelle République du Pérou proclamée suite à l’indépendance en 1821.
La modernisation et le développement continuèrent jusqu’au XIXe siècle puis furent interrompus et sérieusement affectés à cause de la Guerre du Pacifique entre les années 1881 et 1884.
Par la suite commence une étape de reconstruction. Le XXe siècle fut marqué par des décennies d’embellissement de la ville.
La croissance commence à s’accélérer vers les années 50 suite à l’immigration de populations de l’intérieur du pays, venus dans l’espoir d’un futur plus prometteur et de meilleurs emplois.
Cet exode rural provoqua une croissance exponentielle de la population de la ville et en conséquence une expansion urbaine.

Malgré l’essor des principales autres villes du Pérou, Lima reste la principale source de richesse du pays et génère presque deux tiers de l’activité économique nationale.

Ofertas

  • (511) 4611312

    Av. Bolívar 1515, Pueblo Libre. Lima 21, Perú

Autres sites et alternatives Costasur

Autres pages pour cette destination